UNE NOUVELLE CREATION

Publié le 1 juin 2014

Le 27 mai, deux représentations de « Personne n’a le droit de trainer sans armes sur un champ de bataille » ont rassemblé quelques 80 spectateurs dans notre salle de travail. Ce premier contact avec le public a permis de mesurer combien cette valse à deux temps de Monsieur Visniec, qui alterne entre réalisme épistolaire et fantastique permet à chacun de s’y retrouver dans cette évocation à la fois historique et poétique de la première guerre mondiale. Et si ces villageoises de jour se transformaient en voleuses de nuit, et si t Paul qui revient de  guerre le regard perdu les avait croisées ou rêvées dans ce lieu de cauchemar d’où il ne semble ne pas revenir complètement. Chacun se fait son chemin dans les dédales d’échanges, ce découpage des mondes plongées dans des lumières à l’ancienne. Et si le postier apportait une lettre à quelqu’un là sur scène ou dans le public.

Cette aventure de création spontanée et intense à la fois où chacun a mis en commun son temps disponible, ses repas et ses réflexions, ses questions et ses enthousiasmes, nous souhaitons qu’elle parvienne à prendre son élan pour rencontrer un maximum de gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *